lalalatrip

23 juin 2007

le retour

bon, eh bien on peut maintenant dire que je suis revenue. alors avant de faire un bilan et une analyse argumentaire en 3 parties; thèse, antithèse,synthèse, je vais raconté mes derniers jours à buenos aires.

alors je suis arrivé de bon matin après une nuit dans un bus et bateau et je suis aller voir une copine française a son hotel, et pis après, suis allée à l'adresse du mec chez qui je squattais normalement, mec rencontré au mariage de la compmunauté, ex-super pote d'un mec de la-bas. bon alors j'arrive au 5009 rivadavia, et là, quelle surprise, les numeros passaient du 5007 au 5013..alors j'ai cherché dans les coins et tout, je me suis posé des questions; et aussi poser des questions au mec du kiosque..mais non, pas de 5009... alors je suis allée telephoner au gars, et là, il me dit " oh trop desolé estelle,me suis trompé, c'est au 5008.." bon OK. alors je reprends mes sacs (parce que je suis avec tout mes bagages evidemment) et je vais de l'autre coté de la rue. et là, ah ah ah du 5006 au 5010. pas de 5008. je rigole nerveusement. les argentins ont des blagues très très drole.il est midi, pas dormi de la nuit. peut-etre que j'ai oublié mes yeux en uruguay,...suis un peu énervée quand meme, mais je reoturne telephoner au gars, et là "etzselle; excuse-moi, c'est au 5908, me suis trompé.." "mais hernan, tu sais pas ou t'habite???" " ouais, enfait, c'est pas chez moi, c'est chez un pote..je t'expliquerais.."

bon; ok. c'est juste a 10 block d'oiu je suis, genre un km, mais bon, pas grave, j'ai l'habitude maintenant. donc son pote bien cool, avec sa copine très sympa aussi, bref, tout bien. et le soir, on est allée chez des potes a lui qui font de la musique, et la mere du gars chez qui ont etait est une super celebre chanteuse de tango; je l'ai su qu'après, et c'est vrai que je trouvais bizarre qu'il y ait des portraits d'elle dans le salon, photo, et au pastel aussi genre 1.5x1m. bon eh bien c'est juste une femme qui fait le tour du monde pour aller chanter du tango. ouf. et c'était son anniversaire et je lui ai chanté "joyeux anniversaire, nos voeux les plsu sincèeres..." voilà, elle etait contente et veut m'envoyer son cd. chouette.

et après ona rejoint des potes a moi a une super soirée underground alternative dans un lieu chelou avec tous les rasta de buenos airesz reunis pour danser et ecouter du reggae et de la muzique afrolatine toute la nuit, trop bien.

et pis le lendemain on est allée dans une milonga, lieu ou les gens vont danser le tango. alors faut imaginer des tables tout autour d'un piste de danse, des gens fumant et fumant et buvant du vin, un concours d'élégance hommes en costards jouant avec leur chapeaux  et femmes sexy perchées sur des talons.. moi j'avais mis une belle robe aussi. et on s'est regalé a les regardé danser, c'est trop magnifique. danser le dtango, c'est faire l'amour.

et voilà, mardi matin, j'avais mon avion a 10h, et fallait donc etre a l'aeroport a 8h, donc prendre le bus de buenos aires a 6h, donc j'ai pas dormi trop peur de le loupper, tout ça pour arriver a l'aéroport et voir que "votre avion n'est pas programé, vous alez sans doute prendre le suivant, a 11h40" . genial. et comme ça je erds ma correspondance et tout. super. merci les gars. bref, ça a ete relou, j'ai un peu fait savoir que j'étais pqs contente du tout (chouette de pouvoir s'exprimer correctement dans la langue) et j'ai gagné une bouffe dans le resto de l'aéroport. cool.

et pis voilà, j'ai aterri a paris avec 7h30 de retard, mais j'ai retrouvé mes potes quand meme et voià, chouette soirée . j'ai embarqué un suédois avec moi aussi , un qui m'a contacté pour visiter la france et que çq branchait bien de me suivre a rennes. alors on est parti ensemble a rennes et on a feter dignement je crois, mais pas totalement suivant le programme de chocoranch, et finissant a 6h du mat avec marilyn mangeant des krisprolls et le suédois essayant de dormir dans la salle de bain. cool. et maintenant je suis a beaulieu sous la roche en vendée. j'ai ouvert mes sacs. et je dois en refaire un . c'est la vie.

bilan des pertes.

- 2 maillots de bain (je comprends pas ..)

- un telephone portable

-un chargeur de portable (pas en meme temps)

-un appareil-photo numérique

-un porte-monnaie avec 30 pesos argentins (comme 8E, ça va)

c'est tout je crois.

bilan de se que j'ai pas perdu:

-mon passeport

-MON PASSEPORT!!!! trop cool!!!

-mon sac de femme

-ma carte de crédit

-ma tete

-ma raison

bilan du bilan: plue de gains que de perte. bilan positif. a voir pour le prochain voyage, si on peut eviter la perte de l'appareil-photo. ( et des 2go de photos qu'il y avait dedans )

Posté par kouakoua à 13:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 juin 2007

uruguay suite et fin

alorsvoilà,après estancia tibet a deux balles, j'ai eu envie de voir la mer. alors je suis partie mardi matin avec mes sacs pour marcher 3 ou 4 km avant d'arriver a la route ou j'ai lever mon petit pouce en formulant des prières interieures pour que deds voitures passent. et elles passèrent, sans s'arreter, puis une boulangère obèse s'arreta pour m'emmener au village qui est a 12km. et là, je choppe le bus le plus rigolo que j'ai jamais pris, , une fille de 16ans se met en tete de m'aider , je sais pas pourquoi, , et m'arrange le voyage gratuit, ,disant que je suis unne pauvre francaise qu'a pu de sous et qui a son avion, ,et qui va le rater, bref, n'importe quoi, mais ca lui faisait plaisir, alors j'ai laissè faire et j'ai voyagé gratis. dans un bus blindé de egens et de pleins de trtucs qui venaient du bresil je pense.c'ètait rigolo. le soir je suis arrivée dans le village que j'avais choisi au pif sur la carrte, et en fait c'était pas uun petit village,  y'a un immeuble d'au moins 20 etages. mais basses saison oblige, bien vide et donc bien agréable.
et le lendemain, ballade et tout, et pis route de nouoveau pour montevideo ou je suis logée chez une fille chouette du club l'hospitalité qui fait les beaux.arts ici et qui vit chez ses parents. elle m'a emmené a concert hier soir sympatique, et ils sont bien motiv comme gens les uruguayiens. c'est cool.
et attention ,j'ai acheté des nouvelles CHAUSSURES!!! oui oui, ma mission est acomplie.je suis très fière.
ce soir je reprends le bateau pour la dernière etape, ,Buenos Aires, ou je vais chez un mec renconrté au mariage de la communauté. voilà. ah, ,et il fait super frroid,  je me trricote des gants, , efin, j'essaye

Posté par kouakoua à 19:17 - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 juin 2007

uruguay super

  l'uruguay, merveilleux pays oú on trouve du beurre SALE!!!

Posté par kouakoua à 21:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]

uruguay

donc bon, la semaine derniére j'ai 'ecrit un super truc et apparemment ca a pas éditer, donc hop, on recommence et on raconte sa vie.
donc a beunos aires, la bonne idée d'estelle de vouloir trouver du travail..bon j'avais des plans, genre 2 frnacais qui ont des bars resto, mais évidemment, pas de boulot.. alors j'ai essayé la technique "je me ballade dans la rue et je vais bien trouver un resto avec une pancarte 'cherche serveuse desesperemment parlant espagnol avec charmant accent francais' et bizarrement j'en ai pas trouvé...alors apres une journée a faire le tour de la ville dans une ambiance glaciale (au moins 0°), a avoir un mal de gorge insupportable, et a pas réussir a joindre mes amis pour trouver du reconfort, j'ai sauté dans un bateau en direction de l'uruguay, montevideo la capitale dans laquelle je suis arrivée le lendemain matin. c'est chouette, j'aime bien comme ville, j'ai visité plus d'expositions en un jour que pendant 4 mois en argentine (le pays roi des musées fermé pour cause inexplicable), bref, bien chouette. le lendemain, route vers la frontiere brésilienne pour la derniére ferme qui promettait d'etre coool, tranquiilll, tibet, yeah.
alors en fait, c'est une super grande propriété de 200 hectare, en gros, 2km2 rempli d'animaux ( 40 vaches, 13 chevaux, 30 moutons, xxx poules, 8 oies, 10dindes et dindons, 8 chiens, 13 chats et xxxxx oiseaux et perooquets dans les arbres) avec un allemand peter pour gere tout ca. quand je suis arrivée, c'etait trop "oh la nature, c'est trop booooo" et peter etait content et c'etait chouette, on faisait le feu dans la cheminée, il m'emmenait a cheval chercher les vaches, je lui apprenais du francais ( il a vecu 8 ans en italie, alors on parlait moi espagnol, lui une espece de mixture italanespagnol) bref, trop chouette tranquille genial en haut de notre colline entouré de champs. pis, petit a petit, monsieur s'est montré de plus en plus desagrable, pour faire a manger c'etait toujours problematique parce que il veut etre auto-suffisant, sauf qu'en ce moment, c'est un peu l'hiver et que le jardin donne pas grand-chose, alors patates douces, citrouilles, pates, riz, et tout ce qui peut se deriver du lait, et avec ca, ouf, faut etre imagintatif.et pis il m'a annoncé la couleur quand il m'a dit qu'il aimait pas cuisiner, alros je le faisais volontiers, mais au bout d'une semaine, c'est chaud de se renouveler, et j'avais l'impression, justifiée je pense, qu'il en avait marre de moi, style il me parlait presque pu, je posais plein de questions et il répondait si ou no ou je sais pas, bref, il faisait pu aucun effort. ca c'était qu bout de 5, 6 jours. et je restais quand meme car ma pote allemande rencontré dans la 3eme ferme devait arriver. et elle est arrivée dimanche soir avec un pote allemand a elle, alors j'etais super contente, et peter aussi. sauf qu'il s'est mis a parlé allemand allemand et seulement allemand avec son putain d'accent de baviére. alors c'etait relou parce que a part " ferme la porte, passe moi du pain stp merci" je comprends pas grand-chose. hanna et son pote (qui parle pas encore espagnol, qui est un compagnon, comme les gars qui vont de villes en villes pour apprendre leur métier, il a un costume de fou) essayaient de bifurquer vers l'anglais,pour que je puisse participer, mais lui,rien a faire, il continuait a parler deutch. et quand je lui demandais un truc, il repondais vite fait, pis disait a hanna "explique-lui, toi". genre,m trop cool le mec. bouddhiste a la noix, pour etre poli.il est devenu completement insupportable.je comprends pas qu'un mec qui veut construire une superbe estancia avec l'aide de gens du monde entier puisse etre aussi peut accueillant, du moins, passés les 5 premiers jours. personne va jamais vouloir rester bosser pour lui. je comprends pas.
ah oui, et on a labouré un champs, enfin une parcelle, de 50m2 avec lkes chevaux. et moi, je fais la guide des chevaux, je tiens la corde engros et j'essaye de les faire aller droit. mais des fois, contre 2 chevaus de 700 kg, je fais pas le poids ( meme si j'ai un peu grossi). et en 8 jours, on a pas fini la parcelle. c'est chouette le travail avec les chevaux, mais faut pas etre trop pressé. enfin bon, je suis partie ce matin pour aller voir la mer, atlantique. c'est la basse saison, c'est tout tranquille, il fait pas froid, genre en pull on est bien, alors c'est chouette l'hiver ici.

Posté par kouakoua à 04:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 mai 2007

j'ai quitté l'hostel ou j'étais jeudi dernier. la fin a été pas trop mal, il y avait 2 mecs qui travaillait a l¿agrandissement de l'hötel qui étaient bien sympa et plus dans mon delir, malgré leurs áges, genre la 50aine. le dernier weekend, ils m'ont emener avec eux pour se promener dans les alentours et on a vu des chouettes montagnes toutes bizarres, sculptées par le vent et je sais pas quoi..et aussi, j'ai fait réparer mes cheres chaussures, elles ont l'air presque toutes neuves!incroyables, elles ont encore une vie devant elles! pour 3 malheureux pesos (0.80E!!), le cordonnier argentin me les remises dans un état magnifique!

et pis voilá, on est parti de l'hostel les  3 ensembles,et les gentils monsieur m'ont déposé dans une ville ou je suis restée une nuit pour avoir l'ocassion de visiter un peu, c'étais trés joli, j'ai visiter aussi une "bodega", ou ils fabrique du champagne, ah ah, il fallait bien que je sois en argentine pour apprendre comment se fait le champagne..

et pis j'ai pris le merveilleux bus de nuit pour traverser de nouveau le pays et rejoindre la province de Buenos Aires ou m'attendait le mariage dans la communauté.mais avant d'y aller, j'ai profiter de débarqúer dans une ville qui s'appelle luján pour la visiter un peu. et lá, j'ai encore rencontré un vieux monsieur chelou qui m'a emmener visiter la ville pendant 2h, et aprés il voulait m'inviter a déjeuner, mais j'ai su dire non! il était trop bizarre, mais rigolo..et enfait, aprés, au terminal de bus, j'ai rencontré le monsieur des renseignement, et il était avec sa femme, et blablabla, blablabla, viens donc chez nous pour déjeuner! l'hospitalité des argentins me laisse vraiment coit! alors cette fois j'y suis allée, c'était trés sympatique, et leur fille, de 25 ans, a fait des espéces de tortisseaux! c'était bon, et je suis repartie avec ma douzaine de tortisseaux sous le bras..

pour arriver dans la communauté juste a l'heure pour le diner. et le lendemain, hop, 7h debout, car fin de préparatif du mariage, qui était a 11h. et lá, oulala, gros dossier le mariage dans la communauté..en résumé, ils disent que le mariage de 2 personnes est comme le mariage de yahshua avec son peuple, et donc le mec, c'est yahshua, et la fille, le peuple..alors y'a toute une mise en scéne, avec des trucs précis a dire et a faire..c'est trés mignon tout ca, et surtout que les 2 qui se mariait sont nés dans la communauté et donctrés jeunes, 23 et 19, et complétement vierges, meme de la bouche! et ils se sont chantés des chansons l'un pour l'autre, et ont fait des danses spéciales l'un pour l'autre..bref, c'était blanche-neige, cendrillon, la belle au bois dormant, qui rencontre pour de vrai son prince charmant, et ils vécurent heureux, fidéles, en faisant plein de jolis enfants..je suis restée jusqu'a aujourd'hui, et j'ai encore appris des trucs de fou, genre, que dans 52 ans, il va y avoir la grande guerre du bien contre le mal, et qu'aprés, le bien va gagné, etyahshua va revenir et puis le grand jugment. donc voilá, vous etes prevenu. en 2060.

et maintenant, je suis a Buenos Aires, et je vais tenter de trouver un travail..je suis pas convaincuse que ca va marché, mais je peux pas rester sans tenter..et si ca marche pas, je pars en uruguay dans une derniére ferme avec plein de chevaux! yeah!

Posté par kouakoua à 03:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]


17 mai 2007

imagen

voilà ce que je regarde le soir á la télé, la photo de l'autre message a pas marché, alors celle-la est encore mieux, a gauche, susana, 62 ans, a droite, mirtha 80 ans...et elles sont toutes comme ça..et les argentins les admirent beaucoup, attention, respect. (au chirurgien)

Posté par kouakoua à 00:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 mai 2007

malargüe

l'êco-hostel c'est pas mal, y'a tout le confort que j'avais oublié dans les autres fermes, eau chaude 24h/24, chauffage dans les chambres..le bonheur, mais bon, il sont pas trop taré ici, plutôt super normal avec un petit penchant qui commencent a pointer pour le bio, mais bon, ...et pis les soirée, c'est TV, TV TV..et alrs lá, je découvre tout un autre côté de la culture argentine..ils sont complètement obsédés par les fesses et les seins des meufs, au point qu'elles sont toutes refaites, c'ewt incroyable!!! les animatrices sont toutes comme celle-la, et attention, quel âge a votre avis??

62 ans. oui oui. je vous raconte pas..y'en a une autre de 80...bref, et c'est télé-réalñité a longueur de temps..c'est un peu fatiguant..ah oui parce qu'en fait, je vis dans l'hotel avec une famille, celle de la soeur de gérant, quil'aide a l'hotel avec son mari et son fils, y'a qussi le frèredu gérant. ils sont gentils, mais style très terroire, ils disent plein de gros mots et tout, et la femme leur dit tout le temps d'arrêter parce que y'a moi, mais moi, je comprends rien, mais j'apprends..hihi.

et le premier soir, j'ai teint les cheveux de la femme, qu'a environ 60 ans, en blond.

et je fait un jardin de fleurs et d'arbuste, enfin, je désherbe, parce que c'est plein d'épine et de mauvias trucs, je me casse le dos avec la bèche et on met des joli pierres tout autour. et la femme vient me donner 2 ou 3 coups de bèches une fois tout les 2 jours. j'oubliais, y'a qussi une autre femme de 60 ans qui fait style tout le ménage et avec qui je m'occupe des animaux, poules, dindons(c'est très drole un dindon) lapins et cochons et chevaux, ça c'est chouette (a part les cochons, c'est vraiment trop cons comme bÊte) et cette femme est suuper genti, elle m'appelle toujours mi amor, ça fait plaisir, pàr contre, elle est complèmement prise de la gorge parce qu'elle fume beaucoup, et on partage la meme chambre, alors c'est galère pour dormir, elle arrÊte pas de tousser.

et aussi, c'est des vrai carnivores ici, j'en peux plus de manger de la viqande a chaque repas, e gros, icim c'est la vraie argentine je  crois, c'est cool que je finisse par la découvrir (mais j'ai mal au dos)

je reste une semaine de plus et puis je retourne a buenos aires dans la communauté ou je suis invitée au mariage d'une jeune de 19ans, j'ai hâte de voir ça.

Posté par kouakoua à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2007

chili, fin

la semaine dernière, donc, après être restée un jour de plus a valparaiso, je suis partie rejoindre carlos et sonia dans une petite crique anciennement hippy, super chouette trnaquille, petit port, super préservé du touriesme de masse...le bonheur, je me demande pourauoi on s'est embêter á rester si longtemps en ville, c'est tellement mieux les petits patelins! on a fait griller du poissons frais, et, Rémy, écoute bien, on est allé SE BAIGNER, et , ouah, c'était bien bon, ok un peu frais, mais moins qu'un certain premier avril á pornichet. les vagues sont super fortes, il déconne pas le pacifique. j'étais vriament contente de pouvoir faire mumuse avec l'océan, si bien qu'on y est retourn´le lendemain et le surlendemain! et d'ailleurs, la dernière fois qu'on s'est baigné, on a vu sur la plage un pinguin, oui oui Rémy verdy, un puinguin, bon, un peu mort, mais bon...donc casi, je me suis baigné avec les pinguins, comme tu disais, ah ah ah..d'ailleurs, après on a changé de ville, car sur la plage, on a rencontré un chilien qui, après avoir proposé de nous emmené en voiture á un petit village un peu plus loin, a finalement proposé de nous héberger. bien bien bien, c'était cool, on lui a préparé une super bouffe, et il avait l'air bien content, il étaitbien intéressant comme garçon..et le lendemain, aprés la plage, il nous a emmenédans le village Cachagua ou je voulais aler parce qu'il y a une île a pinguins. donc j'en ai vu des vivants aussi , apparemment, ce seraient des pinguins patagoniques qui migrent l'hiver, et ils faisaient copain-copain avec les pélicans du coin, et les cormorans.et le soir même, onest aller dans un autre village ou y'avait uns discothèque avec une soirée 80's 90's. et on voulait remuer nos fesses et dans le bus, sonia discute avec 2 filles, qui nous porpose de venir chez elle pour un prix super modique (2000 pesos chacun, 20F ) et de venir avec nous á la disco!! youyoulou, super bien, on s'est trop marré, une vraie boite de campagneavec du mobilier de salonn de jardin á l'intérieur et une session karaoké en `plein milieu...mais attention, on a quand même eu droit à qqls bons sons, genre beastieboys, sinon,plutot haddaway, bon jovi..chouette chouette chouette.

donc après ça, c'etait tellement bien, il a bien fallu que ça se dégrade...on devait se séparer, moi, j'allais normalement a santiago, capital, ou j'allais loger chez un mec du club d'hospitalité, qu'avait l'air super cool, genre DJ le weekend, plein de gouts musicaux en commun..finalement, je passe sur internet et je vois qu'il est en fait pas a santiago, mais a algarrobo, sur la côte, plus au sud d'ou je suis, dans la maison d'un de ses potes pour le weekend (c'etait samedi) et m'invite allègrement. alros moi, ok, j'y vais, je prend plein de bus, et tout, et j'arrive au terminal de bus et j'essaie de l'appeler. en vain. et plein de fois et je m'énerve parce que il est 21h et je sais pas ou aller. finalement, ça s'arrange gràce a un genti monsieur qui me paye un café et une barre de chocolat, et qui m'emmene, assez tard quand meme, vers 12h, chez des gens qui m'ont pas fait payé trop cher la nuit, et qui on était plus que genti, genre invité a déjeuner avec eux le dimanche midi, et emmené au terminal de bus aprés. et là, nouvelle cata, je veux faire une photo d'eux, et plsu d'appareil photo dans mon sac. je me suis ballader le matin, mon sac était blindé, il a dû tombé.j'avais fait la dernière photo 500m avant la maison ou je logeais, alors on y est allé, j'ai fait le chemin 3 fois, mais bon, en 1h30, qqun était surement passé dans ce chemin, même s'il me paraissait très peu pratiqué...alros j'étais bien vénère, parce 1.7gb de photo et vidéo, bien sur pas sauvegargées..et là, je vais sur internet en attendantle bus qui va me ramener a santiago, y je vois la tête de notre nouveau président...je pouvais pas finir plus mal..

dans le coup, arrivée a santiago, j'ai choppé un bus avec beaucoup de chance, pour mandoza en argentine, même si j'avais pas assez d'argent chilien (ben oui, cette nuit en extra avait entamë mon budget "retour en argentine", et vu que tout ce que j'ai, je l'ai retiré en pesos argentins, je pouvais pas retirer de nouveau,pu de sous du tout!!!) les gens du bus m'ont fait que ce que j'avais,mais je devais descendre dans un village avant lagrande ville de mendoza. ça m'arrangeait pas, parce que j'y étais dejà passé et que les hotels sont chers, mais bonja'i dit oui. et finalement, on est passé au village, mais le chauffeur a zappé, et on a continuer jusqu'a la ville! j'ai eu du bol. arrivé exténuée a 2h du mat' a mendoza, le chauffeur m'a forcé á monté dans un taxi, parce que "la nuit c'est dangereux, paye ton taxi et reste en vie" même si l'hotel ou j'allais était a 2 block, ils sont super paranos, et ça m'énerve parce qu'ils arrivent á me la refiler, leur peur de tout..

bref, maintenant, je m'en vais dans un ecohostel pour travailler et oublier cette fin de chili foirreux, un peu au sud de mendoza, a malargüe. je crois que ma pire journée de ce voyage est passée. et finalament, c'est pas si grave mon appareil-photo, je vais me remettre a faire des photos comme avant, avec mes bons vieux appareils argentiques, que j'utilisais, mais moins quand meme. ah oui, donc c'est fini les photos dans le blog je pense.

Posté par kouakoua à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2007

chili

alors ça y est je vois enfin la er depuis 3 mois et demi sans...je suis arrivée au chili aprés une drôle d'histoire.. en fait, j'avais passé tranquillement la nuit de jeudi soir dans une petite petite ville de mntagne á quelques 100km de la frontière, et j'avais un billet de bus pour santiago du chili, le bus passant me chercher á 15h30 le lendemain. donc le lendemain, le bus arrive, á 17h . merci bien pour l'heure et demi d'attente, et le stress occasionné..bref, c'était pas sa faute, le trafic, vou savez bien..et puis voilá, arrive la frontière. et faut savoir que les chiliens, sont pas commodes comme gens, on  rentre pas comme on veut au chili, et qu'est-ce-que ça donne? des contrôles et des contrôles, les bagages au rayons X,  et tout...et 2h au poste frontière..et bon, ce serait pas grave si entre temps, mes potes m'avaient pas dit que finalement, c'ètait pas a santiago qu'on se rejoignaient, mais à valparaiso, au bord de la mer, a 2h de santiago. bref, il fallait donc que je prenne un autre bus a santiago. c'értait jouable, mais avec ce retard de fou, ça devenait chaud. et là, mon voisin de bus chilien me dit, c'est pas possible d'arriver si tard a valparaiso (genre 12h) super dangereux, pas possible, faut que je reste a santiago pour la nuit. mais bon, moi, ça me saoule de rester une nuit lá-bas, pour reprendre le bus le lendemain...fait chier quand meme.. alors là, mon voisin se met á parler avec 4 ou 5 autres `personnes du bus, moi, je capte pas tout, parce que le chilien, il a un sacré accent pas pareil que l'argentin. et pis voilá que une dame me propose de descendre acvec elle du bus bien avant santiago, de venir avec elle jusqu'à une ville prés de chez elle ou je pourrais trouver un bus pour faire les qqls 60km restant pour arriver a valparaiso, ce qui serait bien plus rapide, parce que en voiture, c'est plus vite, et ça m'évite le crochet apr santiago.  alors je comprends plus ou moins, mais j'accepte, parce que j 'en ai marre et qu'arriver plus tôt me tente bien. nous voilà parti. dans la camionette, super vite sur la route super mal, on saute dans tous les sens, il est 22h et je suis crevée..et là, les gens me disent,"mais tu sais, tu vas arriver super tard quannd même, vers 23h,le terminal est loin du centre, en plus tu sais pas ou est l'hotel (j'avais l'adresse quand meme)..á moins, on pourrais appeler untel, tu sais, qui travaille pour telle compagnie de bus, on pourrait lui demander de te déposer plus prés du centre, á oui, mais bon quand mÊme, valparaiso, c'est dangereux, fille, toute seule, bagages, viols, vols, méchants,  chiliens, pas bien, ....le mieux serait que tu viennes dormir chez nous!"

voilá, c'ètait dit, et là, ils m'ont tellement saouler avec leur "dangereux dangereux dangereux" que je saute sur l'occas et accepte! voilá comment se retrouver dans une ville qui s'appelle melón, dans la maison du  maire! parce que c'était la femme du maire. la classe. ils vivent avec leur 2 filles de 27 et 31 ans, et le mairi et le fils de 8 ans de celle de 27 ans. dingue. super la vie de famille. on s'est enfiler plein de mille-feuilles avant de amnger une soupe et pis voilá, ils m'ont allumé la tv de ma chambre, et là, hop, la vision de ouf : passe-partout!! fort-boyard!! la tv française! dingue...et pis j'ai dormi dans le meilleur lit depuis le début de mon voyage...et le lendemain, le maire, quelle coïncidence, devait aller a valparaiso pour voter qqch, super! hop, en voiture ! comme ça c'était chouette, petit tour sur la côte..et pis on allaitr pas se quitter comme ça, hop, on vas aller déjeuner! ils m'ont rempli le ventre, poissons, fruits de mer pour la première fois depuis janvier pour moi, ça faisait bien plaisir, sauf que bon, je préfère les fruits de mer de chez nous, parce que les moules á découper en 4, c'est quand meme pas si bon..

bref, après tout ça, hop, en voiture pour trouver l'hotel d'estelle. et voilà comment je suis arrivée, a 18h le samedi, au lieu de 22h la veille. ce fut quand même bien apprèciable, et évidemment, je suis chaleureusement invitée a retourner a melon á mon retour en argentine!

valparaiso, c'est super joli, le chili semble bien plus riche que l'argentine, les voitures sont moins défoncées, les maisons moins ás l'arrache, la vie est plus chère, il sadorent l'avocat, au petit déj tartiné sur le pain avec du citron, ils boivent du pisco, 40*, style tequilla, á base de raisin, et ils peignent a mort sur les murs de la ville, c'est super chouette, mais je crois que c'est propre a cette ville.

voilà, maintenant, mes amis sont partis. je vais enfin voir qqch de la ville

Posté par kouakoua à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2007

une de plus

alors voilà, je suis de nouveau en transit. je pars de la ferme aujourd'hui. c'ètait vraiment cool là-bas,et la dernièr semaine, je l'ai passè toute seule, ils sont tous parti, et je croyais pas restè très longtemps, et finalement, c'était chouette, car j'ai plus discuté avec la famille, et partagé plus de discussions avec eux, parce que, avec les autres, on se suffisait a nous-même...et aussi, j'ai découvert les joies de la baignade dans les eaux froides du canal, super vivifiant. faut savoir que la région ne fonctionne que par ce système de canal, très compliqué, qui draine l'eau des montagnes dans toutes les villes et villages. les argiculteurs s'en servent donc pour l'irrigation en creusant moultes mini-canaux, et c'est d'ailleurs ce qui a permi l'implentation de vignes dans la région, qui maintenant, si vous le saviez pàs, donne le vin le plus réputé d'argentine.
voilà pour la page culture et tradition.
et donc voilà. à part ça, la vie s'est écoulé doucement dans ce charmant cadre, j'ai passé 3 jours avec la femme de la ferme, et 2 des autres volontaires pour 1jour et demi, a un congrè d'agriculture "bio-dinamique", ou on était chargé des repas. alors on a cuisiner, cuisiner, cuisiner..tout avec les produits de la ferme, alros c'était super bon, et en prime, ils avaient acheté du fromage, alros on s'en est donné a coeur joie! (car eux aussi, c'est vegetarien, mais olala, attention attention aux produits laitiers!! y'en a jamais á la maison...) donc on faisait les petits dej, les dejeuners et diners, et aussi les gouters de 11h et 17h..avec tartes et tout..en gros, on a pas arrêté..mais c'était bien, on a bien rigoler, et j'ai pu écouter un peu de ce que raconte ces gens.

Les buts de l’agriculture bio-dynamique :
    ● soigner la terre
    ● régénérer, façonner et entretenir les paysages
    ● fournir aux Hommes une alimentation saine
    ● développer l’approche du vivant et comprendre le rôle de l’Homme
    ● ouvrir de nouvelles perspectives sociales sur les fermes comme dans les liens producteurs, consommateurs (en y incluant les commerçants)

Les pratiques spécifiques de l’agriculture bio-dynamique :
    ● La conception de la ferme comme un organisme agricole
    ● La fabrication, l’utilisation et la dynamisation de « préparations bio-dynamiques »
    ● La prise en compte des influences de la périphérie cosmique (lune, soleil, planètes, …)

Comme la pensée de Goethe qui l'influença de façon décisive, celle de Rudolf Steiner veut être "un chemin de connaissance qui tente de conduire du spirituel dans l'homme au spirituel dans l'univers". Ainsi dépassant le caractère exclusivement technique, matérialiste et destructeur de la science contemporaine qui, depuis Kant, se refuse l'accès à la connaissance de l'être même du réel, l'anthroposophie propose une compréhension de la nature humaine capable de lui rendre sa véritable place au sein du cosmos, "d'élargir et d'approfondir notre sens de l'action sociale, pédagogique et médicale."


voilà de quoi vous éclairer..rudolf steiner c'est lui qu'a inventé ça. c'est tout plein de spiritualité, un peu chelou, entre croyance divine, et refus de la religion, bref, ça m'a vachement rappeler yahshua&Co, sauf que eux, ils lisent pas la bible.c'était quand même bien intéressant. maintenant, je peux vous dire quand c'est mieux de vous couper les cheveux pour qu'ils repoussent bien (ou les poils, pour au'ils repoussent moins!) en fonction de la lune. pourquoi pas? elle ewst bien capable de se faire bouger les océans...

et aussi a la ferme, je suis tombé malade 2 fois (faut croire que la vie saine, pour moi..;) et on m'a soigné a grand renfort de tisane et de repos absolu et de jeun. ben c'est très efficace. chouette, la belle vie sans médoc.

maintenant, je m'en vais qu chili, je rejoins mes amis américains, oulopulou! ça va être la fÊte!! et la française et l'argentin qui étaient avec moi et qui sont parti (en amoureux oulala) y'a une semaine! c'est trop chouette, on se retrouve tous ensemble pour fêter les anniv des ricains. c'est dingue,.. et après, tentative obligée de baignade dans le pacifique, peu importe la température.voilá, c'est dit. et ce sera fait fait, photo á l'appui. non mais, faut pas rigoler avec ces choses-là, sérieux.

Posté par kouakoua à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]