30 avril 2007

chili

alors ça y est je vois enfin la er depuis 3 mois et demi sans...je suis arrivée au chili aprés une drôle d'histoire.. en fait, j'avais passé tranquillement la nuit de jeudi soir dans une petite petite ville de mntagne á quelques 100km de la frontière, et j'avais un billet de bus pour santiago du chili, le bus passant me chercher á 15h30 le lendemain. donc le lendemain, le bus arrive, á 17h . merci bien pour l'heure et demi d'attente, et le stress occasionné..bref, c'était pas sa faute, le trafic, vou savez bien..et puis voilá, arrive la frontière. et faut savoir que les chiliens, sont pas commodes comme gens, on  rentre pas comme on veut au chili, et qu'est-ce-que ça donne? des contrôles et des contrôles, les bagages au rayons X,  et tout...et 2h au poste frontière..et bon, ce serait pas grave si entre temps, mes potes m'avaient pas dit que finalement, c'ètait pas a santiago qu'on se rejoignaient, mais à valparaiso, au bord de la mer, a 2h de santiago. bref, il fallait donc que je prenne un autre bus a santiago. c'értait jouable, mais avec ce retard de fou, ça devenait chaud. et là, mon voisin de bus chilien me dit, c'est pas possible d'arriver si tard a valparaiso (genre 12h) super dangereux, pas possible, faut que je reste a santiago pour la nuit. mais bon, moi, ça me saoule de rester une nuit lá-bas, pour reprendre le bus le lendemain...fait chier quand meme.. alors là, mon voisin se met á parler avec 4 ou 5 autres `personnes du bus, moi, je capte pas tout, parce que le chilien, il a un sacré accent pas pareil que l'argentin. et pis voilá que une dame me propose de descendre acvec elle du bus bien avant santiago, de venir avec elle jusqu'à une ville prés de chez elle ou je pourrais trouver un bus pour faire les qqls 60km restant pour arriver a valparaiso, ce qui serait bien plus rapide, parce que en voiture, c'est plus vite, et ça m'évite le crochet apr santiago.  alors je comprends plus ou moins, mais j'accepte, parce que j 'en ai marre et qu'arriver plus tôt me tente bien. nous voilà parti. dans la camionette, super vite sur la route super mal, on saute dans tous les sens, il est 22h et je suis crevée..et là, les gens me disent,"mais tu sais, tu vas arriver super tard quannd même, vers 23h,le terminal est loin du centre, en plus tu sais pas ou est l'hotel (j'avais l'adresse quand meme)..á moins, on pourrais appeler untel, tu sais, qui travaille pour telle compagnie de bus, on pourrait lui demander de te déposer plus prés du centre, á oui, mais bon quand mÊme, valparaiso, c'est dangereux, fille, toute seule, bagages, viols, vols, méchants,  chiliens, pas bien, ....le mieux serait que tu viennes dormir chez nous!"

voilá, c'ètait dit, et là, ils m'ont tellement saouler avec leur "dangereux dangereux dangereux" que je saute sur l'occas et accepte! voilá comment se retrouver dans une ville qui s'appelle melón, dans la maison du  maire! parce que c'était la femme du maire. la classe. ils vivent avec leur 2 filles de 27 et 31 ans, et le mairi et le fils de 8 ans de celle de 27 ans. dingue. super la vie de famille. on s'est enfiler plein de mille-feuilles avant de amnger une soupe et pis voilá, ils m'ont allumé la tv de ma chambre, et là, hop, la vision de ouf : passe-partout!! fort-boyard!! la tv française! dingue...et pis j'ai dormi dans le meilleur lit depuis le début de mon voyage...et le lendemain, le maire, quelle coïncidence, devait aller a valparaiso pour voter qqch, super! hop, en voiture ! comme ça c'était chouette, petit tour sur la côte..et pis on allaitr pas se quitter comme ça, hop, on vas aller déjeuner! ils m'ont rempli le ventre, poissons, fruits de mer pour la première fois depuis janvier pour moi, ça faisait bien plaisir, sauf que bon, je préfère les fruits de mer de chez nous, parce que les moules á découper en 4, c'est quand meme pas si bon..

bref, après tout ça, hop, en voiture pour trouver l'hotel d'estelle. et voilà comment je suis arrivée, a 18h le samedi, au lieu de 22h la veille. ce fut quand même bien apprèciable, et évidemment, je suis chaleureusement invitée a retourner a melon á mon retour en argentine!

valparaiso, c'est super joli, le chili semble bien plus riche que l'argentine, les voitures sont moins défoncées, les maisons moins ás l'arrache, la vie est plus chère, il sadorent l'avocat, au petit déj tartiné sur le pain avec du citron, ils boivent du pisco, 40*, style tequilla, á base de raisin, et ils peignent a mort sur les murs de la ville, c'est super chouette, mais je crois que c'est propre a cette ville.

voilà, maintenant, mes amis sont partis. je vais enfin voir qqch de la ville

Posté par kouakoua à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur chili

Nouveau commentaire